Désamiantage

Vous avez le projet de faire démolir ou de vendre un immeuble dont vous êtes propriétaire ? Si la construction de cet immeuble date d’avant 1997, vous avez des obligations légales à respecter concernant la recherche d’amiante et le désamiantage.

Depuis 1997 en effet, l’usage de l’amiante est interdit en France. Des mesures de protection de la population et des travailleurs contre l’exposition aux fibres d’amiante ont été mises en place (décret n° 96-97 du 7 février 1996 et décret n° 96-98 du 7 février 1996) et renforcées chaque année.

En quoi consiste le désamiantage ? C’est une opération, réalisée par une entreprise spécialisée et certifiée, de retrait de tous matériaux contenant des fibres d’amiante. Dans quels cas est-ce obligatoire ? Suivez le guide.

 

Désamiantage avant démolition

Le repérage amiante avant travaux (RAAT) est obligatoire en cas de rénovation ou de démolition (loi Travail n° 2016-1088 du 8 août 2016). C’est le cas pour les immeubles collectifs, les bâtiments professionnels et industriels, et les maisons individuelles.

En cas d’amiante détecté, le désamiantage est obligatoire avant démolition ! C’est là que SADT intervient :

  • Nous opérons le retrait de l’ensemble des matériaux amiantés dans le respect des normes de sécurité.
  • Nous nous chargeons du traitement des déchets d’amiante toujours dans le respect des normes de sécurité et de l’environnement.

Désamiantage avant vente

Vous vendez un logement (appartement, maison individuelle, dépendance) dont le permis de contruire a été délivré avant juillet 1997 ? Un diagnostic amiante avant vente doit être réalisé par un professionnel certifié.

En cas de présence d’amiante détecté, des travaux de confinement ou de retrait de l’amiante sont obligatoires : 

  • Nous opérons le retrait de l’ensemble des matériaux amiantés dans le respect des normes de sécurité.
  • Nous nous chargeons du traitement des déchets d’amiante toujours dans le respect des normes de sécurité et de l’environnement.

Les risques CMR et la protection de nos équipes

L’amiante présente des risques CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques) élevés. Aussi l’amiante a-t-il été interdit de manière génerale en France à partir de 1996.

Des mesures de protection des travailleurs contre les risques liés à l’inhalation de poussières d’amiante ont par ailleurs été établies (décret n° 96-98 du 7 février 1996).

En 2002, le repérage avant vente et avant démolition, par le biais d’un diagnostic, a été rendu obligatoire. Depuis cette date, les entreprises spécialisées dans le désamiantage sont tenues d’établir un dossier technique amiante (DTA) afin de certifier la traçabilité des déchets d’amiante et les mesures de protection mises en place sur les chantiers.

L’or blanc, l’autre nom de l’amiante 

L’amiante est un minerai, présent à l’état naturel dans plusieurs régions du monde. De texture fibreuse, il possède de nombreuses propriétés comme la résistance au feu : c’est un matériau peu conducteur de chaleur ou d’électricité.

C’est ainsi que, selon la légende, Charlemagne impressionnait sa cour et ses visiteurs en jetant au feu, à la fin des repas, une nappe en amiante qu’il retirait intacte !

Aux XIXe et XXe siècle, ses propriétés et son prix de revient faible en font un matériau idéal pour de nombreuses applications dans le BTP et l’industrie (ignifugation, isolation thermique, isolant acoustique, résistance aux substances chimiques agressives, etc.). Les variétés d’amiante les plus fréquentes sont l’amiante blanc (chrysotile), l’amiante bleu (crocidolite) et l’amiante brun (amosite). En 1975, c’est près de 2 500 000 tonnes d’amiante qui sont utilisées en Europe. Mais l’or blanc, ainsi qu’il a été surnommé dans les années 1930, se révèle être toxique et dangereux pour l’homme. En 1945, il est reconnu comme source de maladie professionnelle. Des limitations d’usage sont peu à peu décrétées jusqu’à son interdiction totale en 1997.

À savoir ! L’amiante peut être :

  • Friable : les matériaux et produits contenant de l’amiante friable sont susceptibles d’émettre des fibres d’amiante sous l’effet de chocs, de vibrations ou de mouvements d’air. Ces matériaux sont dangereux pour la santé.
  • Non friable : les matériaux et produits contenant de l’amiante non friables ne sont pas susceptibles de libérer des fibres même sous l’effet de chocs, de vibrations ou de mouvements d’air.

Le désamiantage est un métier exigeant, c’est la raison pour laquelle le choix de votre prestataire de désamiantage est primordial. Compétence et respect des normes sont les valeurs qui nous caractérisent, choississez la sérénité.